vendredi 26 avril 2013

Un 25 avril à Milan



"Nous les Italiens, ce n'est pas comme vous les Français, on ne va pas facilement dans la rue...": un refrain familier. 68ème anniversaire de la libération de l'Italie, Milan, je suis allée voir et entendre de plus près.



14h30: rendez-vous au corso Venezia. A Milan et dans une trentaine d'autres villes, la manifestation est organisée par l'ANPI, Associazione Nazionale Partigiani d'Italia, "pour réaffirmer les valeurs de liberté et de démocratie". 


"Milan a été une ville médaille d'or pour la résistance. Nous sommes là pour fêter la libération du nazisme et du fascisme, pour dire non à tous les fascismes, à tous les racismes. Nous, en particulier, sommes contre le sionisme qui est une forme de fascisme". Irene (à droite sur la photo). 


15:00: Sur la Piazza Duomo, on attend le cortège et les discours. 


A quelques centaines de mètres, Piazza San Babila, la tête du cortège fait son apparition...



... et se dirige vers le Duomo, en musique. Les chants des partisans, à plusieurs voix, c'est quelque chose.




Une foule bien compacte et une atmosphère conviviale: en pleine tempête politique, un moment de fête et de réaffirmation de valeurs communes  qui semble faire du bien aux Italiens.  



18h30: le centre est encore bien animé, pour un jeudi de pont où les Milanais sont réputés déserter la ville... Des musiciens et des artistes tous les vingt mètres, des personnes qui s'arrêtent, discutent... On croise même d'étranges personnages, comme Paolo, inventeur...




19h00: lumières et senteurs d'une soirée d'été... 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire