Portraits

                                                                                
Source: http://web.stagram.com/p/233158246972609647_12564180

A partir de cette rubrique, vous retrouverez les portraits des jeunes adultes qui ont bien voulu me parler de leur parcours et des initiatives menées. Chaque portrait n'a pas vocation à présenter de façon exhaustive le projet, mais plutôt à mettre l'accent sur les étapes importantes ainsi que sur les impacts produits, à la fois individuels et collectifs.






Issy-les-Moulineaux, près de Paris, en France 
Pour faire partager leur passion de la musique à des enfants issus de milieux moins favorisés, Arnault et Quentin créent Musique pour tous dans leur ville d’Issy-les-Moulineaux. En animant gratuitement des ateliers collectifs de guitare pour des enfants souvent récemment arrivées en France, les jeunes bénévoles apprennent tout autant que leurs élèves. J’ai rencontré Arnault, président de l’association.

Bruxelles, en Belgique
A Bruxelles, afin de permettre aux personnes sans abri de retrouver l’estime d’elles-mêmes et l’énergie nécessaires pour initier un chemin vers la réinsertionInfirmiers de Rue coordonne un réseau de suivi autour de l’hygiène et de la santé. Après avoir suivi une formation, les professionnels sociaux et médicaux, les agents de surveillance des gares et des jardins publics, mais aussi les pharmaciens, les commerçants... tous veillent sur la personne, afin de prévenir les situations critiques et l’aider à reconstruire pas à pas un projet de vie. Emilie et Sara sont à l’origine de cette méthode efficace qui mise sur les ressources des personnes et de l’environnement. Emilie m’accueille dans ses locaux et me raconte.

Bruxelles, en Belgique
Avant de quitter Bruxelles, je rencontre Quentin Martens qui a co-fondé Plan B. Le but de cette initiative portée par de jeunes francophones et néerlandophones: apprendre à mieux se connaître et à dialoguer, élargir les perspectives et imaginer ensemble un futur à la Belgique. Autour d'un thé à la menthe, Quentin me parle de ces rencontres, mais aussi de culture européenne et de coopération, de la force des symboles et de l'importance de raconter des histoires pour mieux rêver l'Europe. 

Berlin, en Allemagne 
A Berlin, Martin a fondé Citizens for Europe, une association qui lui ressemble et qui ressemble aussi à tous les Européens qu’il a rencontrés pendant ses voyages. L’ambition poursuivie : donner un sens à la notion de citoyenneté européenne en permettant à toute personne résidant en Europe, quelle que soit son origine, de faire entendre sa voix et de prendre des responsabilités. Avec l’idée que la participation du plus grand nombre et la prise en compte de la diversité à l’échelle locale sont nécessaires pour faire grandir l’Europe.


Friedrichshafen, Hambourg et beaucoup d'autres villes, en Allemagne 
Hauptschule, Realschule, Gymnasium… En Allemagne, selon l’école fréquentée, les visions du monde et les chances de réussite sont différentes. Pour favoriser davantage d’équité et de solidarité, Christina et Elisabeth ont eu l’idée de susciter des liens d’amitié et d’entraide entre des jeunes issus de ces univers séparés. Tutorat ou coaching, l’expérience proposée par Rock your life ! s’avère fructueuse pour les élèves et les étudiants impliqués. Christina m’a convaincue.


Modène, en Italie 
Pour permettre à des personnes lourdement handicapées de mieux communiquer avec leur environnement et d'être dans une dynamique d'apprentissage, Simone crée AIDA, une société qui propose des logiciels adaptés aux capacités de chacun. Pour Simone, devenu ingénieur informatique et créateur d’entreprise malgré son handicap, il s’agit de démontrer aux personnes connaissant des difficultés importantes et à leur entourage personnel, éducatif et médical que tout est possible, pour peu que l’on en soit convaincu et que l’on se dote de quelques outils bien conçus. Récit de ma rencontre avec un jeune italien passionné, dans sa belle ville de Modène. 

Milan, en Italie
A Quarto Oggiaro, des étudiants et jeunes professionnels du secteur social créent Quarto Posto, un lieu pour sociabiliser, découvrir, expérimenterDans ce quartier en grande difficulté du nord-ouest de Milan, les jeunes bénévoles s'adressent aux enfants et aux adolescents, aux parents et aux retraités du quartier, mais aussi aux autres Milanais. Organiser la rencontre entre des cultures différentes, animer des jeux et des ateliers créatifs, susciter la curiosité : Flavia, Marina, Pietro et les autres membres du collectif observent, comprennent, proposent, créent du lien et éclairent des perspectives. 

Sofia, en Bulgarie
A Sofia et ailleurs en Bulgarie, des jeunes sans domicile fixe jouent au football deux fois par semaine et préparent la Coupe du Monde des sans-abri. Façon dynamique de reprendre pied dans la société, ces entraînements sont une école de la vie pour des personnes qui n’ont souvent connu ni famille, ni cadre éducatif. Avec une approche entrepreneuriale et empathique, Viktor met sa passion pour le football et ses compétences au service d’un projet social et éducatif qui n’en finit pas de grandir.


Madrid, en Espagne 
A Madrid, j’ai rencontré un clown joyeux. Lorena Silvestri a trois passions : le théâtre, l’éducation et l’entrepreneuriat social. Et un credo : c’est en s’amusant qu’on apprend le mieux. Avec son amie Carmen, elle a créé la compagnie de théâtre "Bailando Esperanza". Entre 2010 et 2012, les deux jeunes femmes ont porté le projet "Wake up and Dream !" en Inde, au Venezuela et au Moyen-Orient pour récolter des sourires d’enfants et apporter des moments de répit à leurs éducateurs. 

Told, à l'est de la Hongrie 
A l'est de la Hongrie, deux femmes qui portent le même prénom se battent à leur façon contre l'extrême pauvreté et contre le racisme le plus toléré d'Europe. Pour que les enfants des familles pauvres apprennent à aimer apprendre, Nóra L. Ritók a créé il y a 14 ans une école qui s'appuie sur l'art pour développer les talents. Il y a trois ans, Nóra Feldmár terminait ses études d'écologie industrielle et a rejoint l'association de Nóra avec un projet : accompagner les villageois dans la mise en place d'un chantier de fabrication de briquettes de biomasse
                    Episode 1. Des briquettes de biomasse contre la pauvreté et les préjugés 
                    Episode 2. De l'art et du courage pour l'avenir des enfants  
                    Episode 3. Profession : chercheur d'or 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire